Olive Oil Life Cycle Assessment

Projet > Contexte

La production d’huile d’olive est un secteur agroindustriel d’importance dans la région méditerranéenne de l’Europe. L’Espace SUDOE produit à lui seul quelques 47% de la production mondiale de cette huile. De par ses caractéristiques organoleptiques et ses bénéfices pour la santé, sa consommation dans la zone européenne a augmenté de 50% au cours des vingt dernières années, atteignant une quantité estimée à 1,85 millions de tonnes en 2009.

 

Les qualités intrinsèques de l’huile d’olive ainsi que son processus de production complexe engendre un coût supérieur à celui des huiles comestibles conventionnelles et quatre fois supérieur à celui de l’huile de tournesol. Alors que la plupart des huiles végétales s’obtiennent à partir d’une graine oléagineuse, l’huile d’olive s’obtient à partir d’un fruit, l’olive, qui nécessite un temps et un soin plus importants, susceptible d’augmenter la demande d’intrants. La quantité d’huile extraite correspond en moyenne à 20% du poids de l’olive. Les résidus appelés grignons se composent d’un mélange de noyaux, de pulpe et d’huile résiduelle. Au sein de l'Espace SUDOE, environ 7.25 millions de tonnes de grignons sont générées par an. Leur gestion demeure depuis toujours un défi, tant à cause de leur quantité qu’à cause de l’impossibilité technologique de ne pas les produire. C’est pourquoi il est indispensable d’identifier et mettre en valeur des opportunités de gestion conformes aux technologies actuellement disponibles ou émergentes, qui impliqueraient un bénéfice environnemental et économique.

 

OiLCA favorise la compétitivité du secteur par le biais de la protection de l’environnement, dans un contexte de crise énergétique et de préoccupation environnementale croissante de la part des consommateurs. Le développement durable ne s’obtient pas en restant passifs ; il faut prendre des décisions et définir des stratégies pour établir un parcours adéquat. La production d’huile se compose d’une structure agroindustrielle complexe comprenant des activités très diverses : culture, extraction, raffinage et mise en bouteilles. Chacune présente d’importantes interactions avec l’environnement et une empreinte carbone, ce qui soulève des questions d'ordres techniques, économiques et d'image, mais qui crée des opportunités pour parvenir à une voie d’excellence environnementale et entrepreneuriale. Néanmoins, le choix du meilleur système de gestion des déchets, tout comme la détermination de l’empreinte carbone demeurent techniquement complexes.

espace SUDOE

contact | mentions légales - crédits | admin | intranet

OiLCA 2011